Rechercher sur Portail Handicap >>
Les rubriques
Le portail
La Newsletter
Restez en contact avec nous !


Encore + net
Programme TV
Recherche Google
Le "tchat"
Salon "handicap" sur Langochat
> Plus d'infos ici
Partenaires


recherche handicap sur moteur specialisé
10 Février 2007 | Imprimer cet article | Envoyer à un ami
Maison départementale pour les personnes handicapées

  Pierre angulaire de la loi du 11 février 2005, la Maison départementale pour les personnes handicapées (MDPH) s’est édifiée dans notre département avec beaucoup de lenteurs. Aujourd’hui, elle est enfin réalité. Son directeur, Raphaël Bianco, nous parle du rôle de la MDPH, de son fonctionnement et de ses objectifs.    

Qu’est-ce que la MDPH ? La Maison départementale des personnes handicapées est un guichet unique issu de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la citoyenneté et la participation des personnes handicapées. Au sein de ce guichet, les personnes handicapées peuvent y trouver des services, des prestations, des informations et des aides adéquates sur la compensation du handicap, l’orientation professionnelle, l’orientation scolaire, etc...

Quel était le contexte auparavant ?

Les personnes porteuses d’un handicap devaient accomplir un véritable périple pour accéder à leurs droits. Il y avait un décalage flagrant dans la gestion des dossiers et des orientations entre l’enfant et l’adulte. Aujourd’hui grâce aux MDPH, toute personne, quel que soit son âge dispose des mêmes considérations.

Qu’est-ce qui a changé depuis la loi de février 2005 ?

Depuis la loi, la MDPH doit remplacer, sous forme de fusion, les anciennes structures COTOREP (pour le secteur des adultes) et CDES (pour les enfants). Cette fusion a non seulement intégré les agents de ces anciennes commissions mais elle a permis aussi le recrutement de nouveaux agents. La Maison comprend 50 agents répartis entre l’accueil physique, l’accueil téléphonique, les gestionnaires de dossiers, une équipe pluridisciplinaire et une équipe administrative.

D’autres mesures ?

En effet, au-delà de la MDPH, cette même loi crée notamment la Prestation de compensation du handicap (PCH), affirme le principe de non-discrimination à l’embauche, prévoit encore le principe d’accessibilité généralisée quel que soit le handicap.

La MDPH existe sans les murs depuis début 2006. Pourquoi tout ce temps avant de s’installer dans ses propres locaux ?

La convention constitutive de la MDPH à La Réunion a été signée le 13 janvier 2006. La fusion a pris forme dès janvier 2006 mais la mise en place logistique et administrative ont accusé un retard de presque une année. La totalité des agents ont emménagé à la MDPH, rue Fénélon, le 17 décembre dernier. Cela n’explique pas tout, mais il faut savoir que la mise en place des MDPH sur le territoire national s’est opérée avec l’appui de la CNSA*. La Réunion a souffert de l’éloignement par rapport à la métropole. Puis, il a fallu trouver des locaux suffisamment grands et accessibles aux handicapés. Enfin, il a fallu faire un certain nombre d’aménagements.

Comment s’organisaient, jusqu’à présent les handicapés et leurs interlocuteurs sur le terrain ?

Jusqu’à présent, chacun d’entre eux avait gardé le réflexe CDES et COTOREP. Bien sûr, il y a eu des “blancs” mais heureusement de courtes durées. Depuis la mise en place du numéro vert (fin novembre), les appels sont centralisés à la MDPH et nos partenaires sont satisfaits d’avoir directement un interlocuteur.

La MDPH travaillera-t-elle avec les associations de handicapés ?

Les associations sont d’ores et déjà plus que des partenaires, car elles sont membres de la MDPH. En effet, elles ont 25 % de pouvoir de décision dans la commission exécutive et un tiers des voix dans la CDAPH, la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées, l’instance de décision qui remplace CDES et COTOREP.

Quels sont les challenges dans notre département ?

À La Réunion, la volonté n’est pas de faire un copier-coller de ce qui se passe dans l’hexagone. Il existe une réelle volonté de tenir compte du contexte local et d’offrir aux personnes handicapées de La Réunion une maison qu’ils pourront investir. Que cet endroit soit un réel repère, un lieu d’écoute, d’échanges, de réflexion, de convivialité. Notre souhait est également de développer un centre de ressources chargé de centraliser les informations (juridiques, statistiques, administratives, thématiques, etc..) et destinées à tous, étudiants, futurs parents, parents, membres d’associations, etc... Avant d’en arriver là, nous avons la lourde tâche d’apurer le retard accumulé dans l’instruction des dossiers. La MDPH gère quelque 85 000 dossiers d’enfants et d’adultes handicapés. Pour cela, nous nous sommes fixé une échéance, fin mars 2007, pour trouver une gestion quasi normale du flux croissant des demandes. À cette date, quelque 900 dossiers en retard auront normalement été traités.

Propos recueillis par Thomas Lauret

* Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

 

- Le Département va lancer le Pass transports

Dans la matinée, peu avant l’inauguration officielle de la MDPH, était organisée une rencontre au conseil général entre les associations de personnes handicapées, la présidente du Département, Nassimah Dindar, et le directeur de la maison départementale des personnes handicapées, Raphaël Bianco. Outre les missions de la MDPH, il a été question du Pass loisirs, qui sera renouvelé cette année et élargi aux enfants, pour une meilleure accessibilité des personnes handicapées aux activités culturelles et sportives. Un nouveau dispositif a également été présenté : il s’agit du Pass transports. La problématique du transport demeure l’éternel point noir des handicapés, souvent remis sur la table par les associations de terrain. Le Département a enfin pris acte. Comme pour le Pass loisirs, les Réunionnais bénéficiaires de l’AAH (Allocation aux adultes handicapés) se verront ainsi remettre cette année un chèque d’accompagnement personnalisé d’un montant individuel de 3 euros pour l’accès aux transports en commun (bus et taxis) autres que les transports adaptés. A priori, les personnes en fauteuil ne devraient donc pas pouvoir profiter de ce nouveau chéquier.

 

Source : http://www.clicanoo.com/


Portail Handicap c'est aussi :
- L'annuaire de liens concernant le handicap dans tous ses domaines
- poster ou lire les petites annonces (matériel médical, emploi, véhicules ...)
- le salon de discussion
- ou tout cela sur la page d'accueil
Les liens récents

Camping-Car Adapté handicapé